Nous sommes en l'an 2180 d'un monde nommé Naphedium. Ce monde est pour ainsi dire en lien avec un monde virtuel, Arphentorna. Tous les ordinateurs du monde y sont connectés
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 {Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699

Aller en bas 
AuteurMessage
Amentiae
RY699 L'esprit de la folie
avatar

Attaques et techniques : Combat à l'arme blanche
Messages : 5
Date d'inscription : 05/06/2010
Monde principal : Naphedium
Armes : Amentiae Tellum
Pouvoir : Lupi Libertas

Code informatique
Objectifs: Devenir virtuelle pour toujours
Déviance: Bi
Rôle / travail:

MessageSujet: {Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699   Sam 5 Juin - 23:40

Sur Naphedium :
Nom(s) : Mens
Prénom(s) : Amentiae
Surnom(s) : Ame
Age : 20ans
Objectif / Camp /Rôle : Elle ne sert à rien. En fait, ell est jsute coplètement folle, alors lui trouver un camp...
Préférence sexuelles : Bi
Habitation : Brum
Rang souhaité ? : L'esprit de la folie

Description physique du personnage : Amatiae est une belle jeune femme d'1m62 que l'on ne voit jamais calme et détendue. Elle a toujours l'air à moitié paniquée. Elle a de longs et magnifiques cheveux blonds à éclats dorés, qu'elle n'a jamais attachés de sa vie, et qu'elle coiffait en anglaises dans sa jeunesse. Quand elle se souciait encore de son apparence… Autrefois jeune fille de bonne famille, elle a toujours vécu dans le luxe et le bonheur factice de ceux qui croient que bonheur=argent. Elle en a gardé un certain temps les vestiges dans son comportement et sa tenue vestimentaire. Robes de bal, robes de princesse… Ca a été le type de robes qu'il était le plus probable de voir sur elle, et ça a duré des années. Maintenant… oh il lui arrive encore d'en porter, quand elle sort avec son ombrelle en essayant de ne pas tenir compte de ses visions, quand elle essaye de reprendre une vie normale… Mais la plupart du temps, elle porte celles de ses robes qu'elle a il y a longtemps réduites en lambeaux, et cache le tout derrière un manteau argenté, ne laissant transparaître que le bas de son visage et ses épaules. Chose qui n'est plus visible, mais qui pourtant mériterait de l'être : ses yeux d'un vert émeraude, prenant des teintes dorées sous la lune et plus pâle avec un éclairage artificiel. Que dire de plus ? Elle a la peau tout ce qu'il y a de plus blanche et uniforme, si on oublie les veines qui apparaissent en transparence. Pas de tatouage, pas de piercing, pas de bijoux en général… Exception faite du cristal turquoise qu'elle porte autour du cou, unique moyen que son père a trouvé pour que ses visions ne puissent plus prendre le contrôle de ses gestes.

Description mentale du personnage :
Amatiae est folle. Si l'on peut dire. En fait, depuis sa plus tendre enfance, elle n'a jamais réussi à s'intégrer dans sa société et a eu une tendance certaine à s'inventer des amis imaginaires. C'est comme ça qu'elle s'est éloignée des gens. Le contact extérieur ? Pas besoin, ses amis sont là. C'est à cause de ça, en partie, qu'elle a commencé à avoir des visions. Et c'est la forme de folie qui l'habite. C'est à dire qu'elle peut se mettre à hurler en pleine rue qu'elle n'a pas de sœur ou qu'elle n'a tué personne. Quand on y pense, ça peut être assez flippant… Hormis ce léger petit problème, elle est juste une femme douce, peut-être un peu trop gentille d'ailleurs, facilement manipulable mais pas moins manipulatrice. Comprenez par là : oui, oui, elle est manipulable, mais si elle se rend compte qu'on la manipule, le manipulateur finira par se faire lui-même manipuler. Et le résultat n'est pas forcément beau à voir… Descendante d'une famille de petite bourgeoisie, elle a des manières irréprochables. Elle peut aller jusqu'à tuer des gens, quand on lui arrache ce collier qu'elle croit magique et que ses visions prennent soi-disant possession d'elle. Entendez par là : en fait ses visions étant des productions de son esprit, elle n'ont strictement aucun pouvoir, mais comme elle est folle elle croit réellement qu'elles peuvent agir sur ses gestes, donc elles le font réellement. Le pouvoir de l'auto-persuasion… Son père a du lui faire croire que le collier avait un réel pouvoir pour que ses crises cessent. Elle a un pouvoir d'auto-persuasion hallucinant…

Spoiler:
 
Histoire du personnage :
Dès l'âge de 4 ans, elle a commencé à se couper d'elle-même des personnes extérieures, sa timidité maladive l'empêchant de s'intégrer. Ses seuls contacts étaient ses parents, et ses divers amis imaginaires. Secouée de cauchemars, elle rêvait chaque nuit de corbeaux géants au bec tâché de sang, de jeune femme enchaînée et de tombeau, avec toujours le même regard pesant, accusateur, posé sur elle. Un jour, prenant le pas sur ses rêves, elle vit son propre nom gravé sur la tombe, et en perdit le sommeil. Chouchoutée et dorlotée par ses parents, elle se renferma encore plus sur elle-même_ personne ne la comprenait ! _et refusa de dormir. Elle passa ainsi trois mois sans fermer l'œil, se complaisant dans des discussions virtuelles avec ses amis imaginaires. Puis une nuit, 3 ans plus tard, elle sortit de sa chambre, et par-là même du manoir, par la petite fenêtre à vitre rosée, entamant une déambulation à travers les rues, oubliant de regarder le ciel. Jusqu'au jour où son père devint fou, et se mit en tête de l'enfermer pour ne pas qu'elle sorte... Et sa vie n'en devint que plus compliquée… pour les autres. Elle se fichait d'où elle était, au moins être enchaînée l'empêchait de dormir. Seulement, c'est lors d'une de ces nuits de pleine lune qu'elle commença à avoir des visions, deux ans après et un peu moins de temps après la disparition de ses amis imaginaires. Elle s'était donc un peu ouverte au monde, cachant son secret. Des visions étranges dansaient devant ses yeux, le même regard pesait sur son existence, des voix murmuraient dans sa tête. Sa vie se transforma en cauchemar… Elle supporta ces visions pendant 9 ans, puis s'enfuit de chez elle alors que ses parents souhaitaient la faire interner. C'était inutile, elles ne partiraient pas, elles ne partiraient jamais ! Pendant ces neuf années, Ame tua sept personnes au cours de crises de folie, observant ses mains d'un air ahuri comme si elle ne les contrôlait pas. Sa folie la rongeait de l'intérieur, aussi son père décida-t-il de jouer son jeu de persuasion : il lui offrit un cristal et le lui attacha autour du cou, prétextant qu'il arrêterait le pouvoir des étranges créatures qui la hantait. Elle brisait les miroirs, affirmant y voir des choses, brisa des colonnes, transperça des murs, le "tombeau où ils souhaitaient la mener", éventra des enfants qu'elle voyait corbeaux, et des adultes qui soi-disant lui murmuraient des choses terrifiantes, elle se mettait à hurler, prise de panique, qu'elle était fille unique et qu'elle n'avait pas de sœur, et se jetait au sol en hurlant à une mystérieuse personne d'arrêter de la regarder. Ces multiples visions eurent pour effet de la traumatiser purement et simplement. Elle les voyait partout, et en n'importes quelles circonstances. De plus, pendant ces neuf ans, des tas de malheurs s'abattirent sur sa famille. Certaines parties de la maison s'écroulaient, les murs transpercés de milliers de coups de couteau ou de griffes Lors d'orages ou de tempête, le manoir subissait toujours des dommages, les éclairs où les arbres s'abattant sur lui, les divers objets volant dans le vnt se fracassaient sur les fenêtres, le vent pénétrait à l'intérieur et mettait tout à sac. Jusqu'au jour où un cintre métallique cassé vint se planter dans le genou de son père, se glissant entre deux os et immobilisant sa jambe. La folie de leur enfant et leur superstition, suite à la destruction d'une bonne trentaine de miroir dans la maison, conduirent finalement les parents à accuser leur fille de leur malheur. Ils la chassèrent de chez eux, mais elle n'eut aucune réaction particulière. Pas de larmes, pas de cris, à peine un haussement d'épaules. Qu'elle soit ici ou ailleurs, ses visions la poursuivraient, alors qu'importe ? Elle partit donc, emportant avec elle la première chose qui lui passait sous la main, à savoir le fil qu'elle a toujours sur elle, et son pendentif. Elle n'avait pas besoin de grand chose d'autre… Elle quitta la ville, mais jamais ses visions ne s'arrêtèrent… Entre 19 et 20 ans, elle a découvert un monde étrange, virtuel. Un monde où ses visions ne pouvaient pas l'atteindre. Un monde où elle serait en sécurité. Un monde d'où elle pourrait s'enfuir sans problème s'il se passait quelque chose?. Un monde où les gens qu'elle risquait d'attaquer n'existaient pas. Un monde où on ne mourrait pas, on se dévirtualisait pour rentrer à Naphedium. Un monde où les seuls êtres qui pouvaient mourir étaient virtuels... Aprhentorna... Sa libération. Elle apprit tant bien que mal à s'y rendre, et y alla de plus en plus souvent, à chaque fois qu'elle avait du temps. Elle rêvait d'y vivre définitivement et de se transformer en programme, comme les Ortonson. Elle en rêvait.. tellement.


Chroniques de la folie – 4 ans
Ca fait trois nuits que je fais des cauchemars… J'ai peur.. tellement peur… Pourquoi est-ce qu'ils s'en prennent à moi ? Tous ces corbeaux noirs… Pourquoi volent-ils autour de moi ? Pourquoi ? Pourquoi me piquent-ils avec leurs becs ? Où veulent-ils m'emmener ? Aidez-moi, s'il vous plait… Prenez-moi dans vos bras, mes amis… mes seuls amis… Je ne veux plus dormir, c'est décidé, je ne dormirais plus… Non avant… je veux savoir quelle est cette mystérieuse tombe… Donc, il faut que je dormes. Je ferme les yeux…

Je suis dans mon rêve ? Oui je suppose… Tout est flou… Voilà les corbeaux qui arrivent. Je dois vaincre ma peur ! J'avance parmi les corbeaux, lentement, j'évite leurs coups de bec. Ce regard sur moi… j'ai l'impression qu'il lit dans moi, j'ai peur… Non ! Je dois rester endormie ! Ah, le voilà… le cimetière où ils m'ont emmenée hier… Il faut que je m'approche… Plus près. Ah, arrête de me regarder toi ! Je passe ma main sur la pierre et recule d'un bond. C'est mon nom ! C'est mon nom qui est écrit ! Pourquoi ? J pleure, je pleure dans mon rêve. Maintenant je veux me réveiller… Pourquoi je n'y arrive pas ? Je suis vraiment morte ? Au secours ! Mes amis, mes parents ! Aidez-moi !

Où suis-je ? Dans le vrai monde ? Oui, je reconnais… Mon lit, ma chambre. Je connais, je connais… Il faut que je me calme… Pourquoi mon nom ? Pourquoi mon nom ? Non, non… Je ne vais pas mourir ! C'est ridicule ! Je ne dormirais plus… Comme ça je ne verrais pas cette tombe avec mon nom. ..


Chroniques de la folie – 10 ans
Ils m'ont encore enfermée cette nuit. Mais j'ai… j'ai vu des choses bizarres…
*Pourquoi tu m'as pas sauvée ?*
C'était quoi ? D'… d'où ça venait ? J'ai peur… Qu… qu'est-ce que… ? Il y a une fille devant moi… Elle me fait peur… Je sens son regard… Comme celui de mes cauchemars… Qui c'est… qui c'est cette fille ?! Avec ses ailes noires… Et d… derrière elle… On dirait des ruines et là c'est.. Non ! Non ne m'approche pas !
*Petite sœur…*
-Je n'ai pas de sœur !
Elle est assise contre une tombe… Non… Papa sauve-moi… Maman…
*Petite sœur…*
-Je n'ai pas de sœur ! Je n'ai pas de sœur, je suis fille unique !
*Petite sœur !*
-Non ! Chut, Tais-toi ! Je suis pas ta petite sœur !
*Pourquoi tu m'as pas sauvée ?!*
C'est comme un grand cri suraigu… Un cri de douleur. Papa.. maman j'ai peur…
-Je… Je ne te connais pas !
Elle est partie… Elle est partie…
-Papa !!
Je me jette dans les bras de mon père et éclate en sanglots. Je lui raconte ce que j'ai vu… Le regard menaçant qui pesait sur moi, la femme qui me fixait en m'appelant petite sœur, appuyée contre une tombe, et celle, attaché dans une sorte de grotte, qui me criait de l'aider… puis attachée à une tombe… Je vois bien qu'il ne me croit pas… Mais je sais ce que j'ai vu. Il m'emmène dans ma chambre et je m'assois sur le rebord du lit, et mon regard se pose sur le miroir. Une cri d'horreur sort de ma bouche. Qu'est-ce que c'est ?! C'est quoi ce… ce monstre qui me regarde ? Il est tout vert… Il me tire la langue… J'ai..; j'ai l'impression qu'il essaye de me lécher le visage ! Et ses yeux rouges… trois horribles yeux rouges… Et ses griffes… Il… Il va sortir du miroir ! Je me jette dans le salon pour prendre l'arme qui y est toujours. Le monstre est toujours là… Sa main s'approche du verre… J'envoie des coup dans le miroir, je frappe le monstre de la lame, il faut que je le détruise ! Il veut me faire du mal !
-Non ! Lâche-moi maman ! Il faut que je le tue ! Il veut me faire du mal !
-De quoi tu parles ?
-Le monstre dans le miroir !!
Je réussis à la faire lâcher et recommence à frapper le miroir jusqu'à ce que le monstre n'y soit plus. Pourquoi on ne me croit pas ?


Chroniques de la folie – 12 ans
*Suis-moi*
Encore… une voix… encore…
*Suis-moi !*
-Non ! Non je ne veux pas !
*Suis-moi*
C'est le corbeau, encore le corbeau. Je le vois là, devant moi. Il me nargue ! je ne supporte pas son regard ! J'envoie un coup de poing dans un miroir, tuant la bête qui m'y attendait et je lacère le corbeau avec un éclat de verre. Je ne veux pas ! Je ne veux pas le suivre !
-Non ! Mon fils ! Mais cette gamine est folle !
Je n'entends pas la voix qui vient de crier. Le corbeau me parle toujours, il faut que je le tue.
*Suis-moi…*
*Tue-le ! Tue-le !*
-Je ne te suivrais pas ! Jamais ! Jamais !
*Suis-m…*
Ca y est ! Ca y est, il se tait ! Enfin ! Oh non.. non ! Pas elle ! La fille aux cheveux noirs.
-Vous le savez qu'elle est folle !
*Je sais que tu me connais*
-Non… non c'est faux !
-Elle vient de tuer mon fils !
*Tu viens de tuer cette créature…*
-Je… Il m'y a forcé ! Il m'y a forcé !
-Cette gamine est complètement folle ! Il faut l'enfermer !
*C'est ton tour maintenant petite sœur… A toi d'être enfermée…*
-Non ! Non jamais !
Je me jette sur la fille. Je n'ai pas de sœur, je n'ai pas de sœur ! Il faut que je la tue ! Elle veut me tuer ! Elle veut m'enfermer comme elle a été enfermée !
*Tout est de sa faute. Vas-y, tue-la ! Tue-la !*
Je continue les coups. Je l'entend crier. Elle crie. "Petite sœur, petite sœur". Je ne suis pas sa sœur ! Qu'elle se taise ! Je n'en peux plus ! Je n'en peux plus !
-Tais-toi !!!
Ca y est, elle ne dit plus rien. Elle se tait. Enfin. Le regard s'en va… Je ne le sens plus… Pourquoi les gens me regardent comme ça ? Je tourne la tête. Le corbeau n'est plus là. La fille non plus… Mais il y a.. un garçon et une femme… Ils sont… morts ? Mais pourquoi ? Je vois le verre dans ma main et le sang. Non ! J'ai tué le corbeau et la fille !
-Ils… Ils me contrôlent… Je n'ai rien fait… Ce n'est pas moi… C'est…
*Pourquoi tu m'as pas sauvée…*
Non… Non pas encore… Qu'elle se taise ! Mais qu'elle se taise ! Je prend ma tête dans mes mains et m'agenouille.
-Je n'ai personne à sauver ! Tais-toi ! Sors de ma tête ! Sors de ma tête !!!
Elle ne m'écoute pas, et les gens me regardent toujours. Je tend mes mains pleines de sang vers eux.
-Aidez-moi ! Au secours !
Les gens ont l'air d'avoir peur. Je sens un regard sur moi. Non ! Un miroir ! Encore des miroirs ! Je me retourne et regarde. Il y a une fille… Toute blanche.. Toute blanche, même ses cheveux et ses yeux… Sa main.. elle est pleine de sang. Je l'entend rire… Non ! Non ! Arrête de rire ! Tais-toi ! J'attrape le corps du gamin et le lance sur les miroir. Mais il ne casse pas. Juste des fissures. Elle trace des marques sur le miroir… C'est… elle va écrire mon nom ! Avec du sang ! Non ! Je ne veux pas !
*Tu les as tués.*
-C'est de ta faute !
*Mais non, ce sont tes mains qui les ont tués !*
-Non ! C'est toi ! C'est toi qui a utilisé mes mains !
*Mais non voyons.*
-La ferme !!
J'attrape la première chose que je peux. C'est un chandelier… Je frappe le miroir. Encore et encore.
*Sept ans de malheur, Ama… Sept ans de malheur par miroir…*
-Je ne crois pas à ces histoires !
Un dernier coup et elle se tait. Je n'en peux plus… Papa, maman… Ne me regardez pas comme ça… J'ai peur… C'est de leur faute ! Ce n'est pas moi ! Je vous jure ! Ce n'est pas moi…
(Ce qui est en noir, c'est ce qu'elle n'entend pas)


Chroniques de la folie – 15 ans
*Regarde-moi petite sœur… Regarde ce que tu m'as fait… Pourquoi tu m'as pas sauvée ?*
-Arrête ! Arrête de me dire ça !
*Mais regarde-moi ! Regarde mon dos !*
Son dos est… lacéré.. à l'emplacement de ses ailes… on les lui as découpées ? C'est… Je ne veux plus voir ça ! Ce n'est pas de ma faute ! Je sens des picotements dans mon dos. Mais ce n'est pas ça que je regarde. Je la vois… devant une grande croix… Avec des fleurs… Encore une tombe ? Elle regarde le sol… Que veut-elle me dire ?
*Suis-moi…*
C'est le corbeau. Encore ce foutu corbeau ! Je dois le… Non… Non, pas le tuer… Le collier les empêche de me contrôler… Ils ne peuvent rien contre moi.
*Suis-moi…*
-Jamais !
J'entend un rire, et la fille disparaît dans un tourbillon de fumée. Et je la revoit, attaché à la croix, les pieds sur les fleurs… ses deux mais ligotées à la petite barre. Et le corbeau, à côté.
*Il ne faut jamais dire jamais…*
*Pourquoi tu m'as pas sauvée ?! Regarde-moi ! Pourquoi tu ne me regardes pas ?!*
-Je ne veux plus t'entendre !
Je frappais dans sa direction de mon couteau, frappant encore et encore. Non, ils ne m'obligeraient pas à tuer. C'est un mur que je lacère… un mur… un.. hein ? Mon collier ! Il est tombé ! Je… Je n'arrive pas à m'arrêter… Je… Qu'est-ce que je fais ? Non je… Je dois la faire taire !
*Oui, oui c'est ça. Tue-la, tue-le. Tue-les tous, ils t'importunent ! Ils te détruisent ! Tue-les ! Tue-les, Ama !*
Je continue de frapper. Oui, il faut que je la tue ! Il faut que je la tue pour qu'elle arrête ! Et lui aussi ! Ce corbeau ! Cette horreur ! Cette créature que…
-Crève ! Je ne veux plus jamais te voir !
Et d'un grand coup de couteau je la transperce alors qu'elle tend la main vers moi, et je tue aussi le corbeau. Ils doivent se taire. J'en ai marre, marre, marre !
-Amatiae ! Amatiae, calme-toi ! Amatiae !
*Petite sœur, tu entends cette voix ? C'est celle qui m'a fait ça. C'est celle qui m'a fait ça ! C'est d'elle que tu ne m'as pas sauvée ! Alors venge-moi ! Venge-moi !*
Je relève la tête. Je ne vois pas qui c'est… Ses cheveux sont rouges, sa peau aussi. C'est forcément un démon.
-C'est ta faute ! Ta faute si je subis ça ! Tu as détruit cette fille qui m'appelle Petite sœur ! Ordure !
-A… Amatiae ? Qu'est-ce que tu racontes ? Je suis ta mère, bon sang ! Amatiae !
Mais je ne l'écoute pas. C'est sa faute ! Si elle n'avait pas fait ça, je n'aurais pas ces visions ! Soudain, je sens quelque chose se refermer son mon cou et je lâche mon arme, alors que le bras de ma proie est à moitié lacéré. Je regarde autour de moi, portant la main à mon cou. Le collier… Je vois ma mère, le bras frappé de plusieurs coups de couteau. Je vois une fillette, réduite en cendre et sa grande sœur, qui l'est tout autant. C'est encore elle… C'est encore à cause d'elle… Elle me regarde… et elle attend la moindre occasion pour me retirer mon collier et me forcer à tuer… Elle tue avec mon corps pendant que j'ai le sien dans son monde. Oui, voilà… On échange nos corps… Elle se sert de mon corps pour tuer et elle m'envoie avec sa grande sœur, dans son monde, avec le corbeau. C'est pour ça que je ne la vois jamais dans ce monde.
-Maman. Maman ce n'est pas moi qui ai fait ça ! Il faut me croire ! C'est elle qui…
Ma mère me tourne le dos et s'en va. Cette ordure de petite peste.. Prendre mon corps pour s'en prendre à ma mère… Je m'enfuis vers ma chambre. Je regarde dans la vitre. Non ! Des ailes ! Elle m'a fait pousser des ailes ! C'était ça le picotement dans mon dos ! Des ailes ! Il faut que je les enlèves ! Je prend un couteau et commence à les découper, par les pointes. Des morceaux d'ailes tombent à terre.. Ca fait mal… Mais il faut que je continue. Je coupe les ailes, partie par partie, et j'arrive enfin dans mon dos. Je dois les arracher complètement. Je tire sur les plumes puis pose la lame à la base des ailes, sur mon dos. Et je transperce la peau. Je dois les arracher ! Je dois les arracher ! Alors que je finis la première, avec la grande plaie dans mon dos, j'entends mon père entrer et hurler. Il me prend le couteau.
-Mais papa, je dois enlever mes ailes !
-Tu n'as pas d'ailes !
Je regarde par terre. Pas de plumes.. Dans mon dos, pas de trace d'aile… Elle les a enlevées… Elle les a fait disparaître…


Chroniques de la folie – 19 ans
Ils m'ont dit de partir… De ne jamais revenir… Pourquoi je ne ressens rien ? Je devrais être triste ? Mais non… Peut-être que les visions s'arrêteront, peut-être que ce manoir est la demeure des personnes qui me parlent… Oui c'est ça, il est hanté, et je suis la seule dans la famille à pouvoir communiquer avec les esprits qui y vivent. Pourquoi ? Peut-être que mes simples cauchemars étaient déjà de ces esprits, et que ma transformation m'a ouverte à leurs voix… En tout cas, quitter ma maison ne me fait absolument rien… Mes parents ont aussi peur que moi de cette fille grise qui hante les miroirs… Mais ils ne la voient pas, alors ils croient que c'est moi… Comme ça ils n'auront plus peur. Oui, c'est une bonne chose que je parte… Je ne ferais plus de mal à personne.
Je sors donc du manoir avec mon ombrelle, mon chapeau et ma robe blanche. Il me faut une arme… Mais pas un couteau. Tiens, ça. Je prends un des fils de diamant qui pendent devant ma porte, puis je pars. Je sens les yeux posés sur moi. Ils ne veulent pas que je parte. Alors peut-être que j'avais raison ? Je m'en vais en fermant les yeux, un léger sourire aux lèvres. Ca y est… bientôt, ce sera fini.
J'arrive à une ville.. Une petite ville perdue quelque part. Je n'ai pas entendu de voix pendant mon trajet, et la voix s'est dissipée… Alors ça y est ? J'en suis enfin débarrassée ? Enfin ! Je suis libre ! Je range mon ombrelle et marche parmi les gens, heureuse de ma nouvelle liberté. Peut-être que mes parents les verront un jour, en tout cas moi, c'est fini ! Fini !
-Eh mademoiselle. Tu sais que c'est dangereux pour une petite bourgeoise de marcher par ici ?
Je me retourne. Où je suis moi, au fait ? Ces ruelles me font un peu peur… Et cet homme c'est qui ? Et eux… Il y en a un qui me prend le bras.
-Avec tout ton argent et ton petit bonheur, c'est à vomir !
-Donne-nous ton argent, petite princesse.
-Je n'en ai pas… Je n'ai pas d'argent… Je n'ai pas de bonheur non plus…
-Ah bon ? T'es déshéritée ? En tout cas t'es bien mignonne…
-Oui c'est vrai ça. Une fille aussi pauvre que nous ne doit pas porter des vêtements aussi beaux.
-Viens on va te débarrasser.
-Lâchez-moi !
Je retire mon bras et me met à courir, me cachant derrière un empilement de caisse, au fond d'une ruelle. Ils ne doivent pas me trouver… Surtout pas ! Je les entends. Ils vont me retrouver… Au secours… Que quelqu'un m'aide.
*Je sais que tu es là*
J'ouvre de grands yeux. Non ! Elle est revenue ! Elle est revenue !
*Tu n'as qu'une chose à faire Ama…*
*Sauve-moi !*
*Suis-moi…*
*Tu sais ce que tu dois faire ! Tu le sais Ama ! Ne les écoute pas, écoute-moi…*
Je pose une main sur le collier autour de mon cou. Oui c'est vrai… Il suffirait que je la laisse prendre le contrôle… Comme avant. Mais non, elle va les tuer…
*Petite sœur ?*
*Ama… Tu ne vas pas les laisser faire ?! Tu veux vraiment qu'ils abusent de ton corps ?!*
Je baisse la tête. Non je ne veux pas. Mais je ne veux plus qu'on se serve de mon corps pour tuer… Cela dit.
*Ama ! Fais-le !*
-Non ! Je ne te laisserais plus m'utiliser !
Je plaque mes mains sur ma bouche. Oh non… Quelle idiote.
-Tiens tiens… Tu sais mademoiselle, quand on se cache, on évite de crier.
-Eh mais c'est un beau collier que tu as là. Je croyais que tu n'avais pas d'argent.
-Il doit valoir beaucoup à lui tout seul.
-Prenez-le les gars, je me charge de ses vêtements.
J'ouvre de grands yeux et entends la file rire. Oh non… Ils vont…
-Non ! Ne touchez pas ce collier ! Non !
-Et pourquoi pas ?
-Si vous le faites vous allez mourir !
Ils ricanent.
-C'est une menace ?
-Non… C'est la vérité.
L'un d'eux sort un couteau et le pose contre ma poitrine. Je les vois attraper le collier. Non… ça va recommencer…
*Petite sœur…*
*Tue-les !*
*Sauve-moi !!*
*Suis-moi… Je vais te montrer quelque chose...*
*Ama ! Transperce-les ! Transperce-les !*
-Non… Non je ne veux pas…
*Tue-les !*
*Pourquoi tu m'as pas sauvée ?!*
*Je sais que tu es là ! Suis-moi ! Regarde !*
*Regarde ce que tu m'as fait… Regarde-moi…*
-Non !
*Tue-les ! Extermine-les ! C'est de leur faute !*
-Jamais !
*Petite sœur !*
-Fermez-la ! Taisez-vous !
Je dois avoir l'air complètement folle… Eux ils n'entendent pas ces voix… Ils me voient juste tourner la tête dans tous les sens, prendre ma tête dans mes mains, ils m'entendent crier… Ils ne savent rien ! Rien !
*Tue-les maintenant… Regarde… Regarde c'est elle…*
*Petite sœur… Tu m'as pas sauvée.. Donc je vais te tuer…*
-Non…
C'est elle ! Elle pointe un couteau sur moi ! Je… Je dois m'en débarrasser ! Elle m'a suivie ! Elle m'a suive ! Avec ses corbeaux… J'en peux plus ! Je lui prend le couteau des mains et je la frappe…
-Je n'ai pas de sœur ! Je n'ai pas de sœur ! Tu ne me tueras pas ! Tu ne peux pas me tuer ! Vous ne pouvez pas me tuer ! Laissez-moi ! Laissez-moi tranquille !
*Pe.. Petite sœur…*
-Tais-toi !
Elle est morte… Non… Elle va revenir… Mais là elle se tait…
*Suis-nous… On doit te montrer…*
*Tu le sais ce qu'ils veulent te montrer…*
*Ca te concerne..*
*C'est ta tombe qu'ils veulent te montrer ! Tue-les !*
Mes mains bougent toutes seules. Je dois tuer ces oiseaux de malheur ! Alors je frappe… Encore et encore… L'un des corbeaux a mon collier dans son bec… Non… Je suis encore dans l'autre monde ! Elle m'a encore pris mon corps ! Je récupère le collier et vois ce qu'elle a fait… Elle les a tués ! Elle les a tués ! Je les avais prévenus…
*Ah… Ama, qu'as-tu fais?*
-R… Rien… Ce n'est pas moi… Ce n'est pas moi…
*Mais bien sûr que si…*
-Non ! Non, je n'ai tué personne !!
Je l'entend rire… Pourquoi ? Pourquoi m'a-t-elle choisie moi…
*Petite sœur…*
Non ! Qu'ils se taisent ! Je prend le couteau et me le plante dans le ventre.. Au rythme du sang qui part, je ferme les yeux… out est noir… Que quelqu'un vienne me sauver… Je ne veux pas mourir…

Sur Arphentorna :
Arme(s) :

Amentiae Tellum, l'arme de la folie, littéralement. Elle se discerne notamment par son asymétrie, le côté le plus tranchant étant bien sûr le côté droit, tandis que de l'autre côté, tranchant tout de même, se trouve trois ailerons encadrés par deux pointes, le tout assez petit bien sûr. Des mini déformations de la lame, en somme. La garde représente une tête de mort. Avec deux espèces de "pattes d'araignées" comme elle les appelle de chaque côté. Elle la tient d'une seule main. La main droite.

Pouvoir, attaques et techniques : Pouvoir => Lupi Libertas, la liberté du loup littéralement. Son épée émet une lumière violette qui fait apparaître un loup blanc aux yeux violets à ses côtés. Ce loup, totalement libre, ne lui obéit pas forcément mais est un coéquipier très puissant. Quand on l'a de son côté. Il arrive parfois qu'il attaque un peu n'importe comment, et même qu'il l'attaque elle, si elle est en phase de folie. C'est d'ailleurs l'une des seules choses qui peut l'arrêter quand elle crise...

Description de l'avatar virtuel :

Son avatar est comme elle : un jeune femme blonde aux magnifique yeux émeraude qui se colorent en doré à la lumière de la lune et en vert quasiment blanc à la lumière d'une ampoule quelle qu'elle soit. Elle a également le même visage, visage qu'on voit assurément beaucoup mieux puisqu'elle n'a pas son manteau. Sa peau est plus dorée et plus brillante. Son corps un peu plus grand et plus affiné. On notera qu'elle n'a plus son collier. Au début ça lui faisait peur, mais comme ses crises sont bien moins fréquente sur Arphentorna elle a vite oublié ce détail. Elle a également des boucles d'oreille en forme de boucles. Pendant qu'on parle de ses bijoux... Son collier turquoise a été remplacé par un ras-du-cou d cuir orné d'un anneau, auquel est accrochée une chaînes qui lit ledit collier à son bras droit par un petit bracelet à clous. Son haut est une brassière rouge ornée de divers motifs orange qui ressemble un peu à des craquelures. Elle porte ensuite un mini-short en jean bleu déchiré, décoré d'une ceinture de cuir qui ne sert absolument à rien. Ses jambes sont couvertes d'un collant en treillis noir et de hautes bottes en cuir qui lui arrivent à mi-mollet, lacées de la moitié de son pied jusqu'en haut. A sa taille, à droite, elle a une sorte de mini fourreau dans lequel elle "range" son arme. En fait, la lame disparait au fur et à mesure pour ne laisser finalement dépasser que la poignée et les pattes d'araignées. Le fourreau mesure à peine 3cm. Je vous laisse imagine la surprise quand elle en sort une arme d'un demi-mètre...


Dernière édition par Amentiae le Dim 6 Juin - 19:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillith
MB002 Génie de l'informatique
avatar

Attaques et techniques : Techniques de combat
Messages : 15
Date d'inscription : 02/04/2010
Monde principal : Naphedium
Armes : CLaymore
Pouvoir : No Virus Land

Code informatique
Objectifs: Protéger Arphentorna
Déviance: Hétéro
Rôle / travail:

MessageSujet: Re: {Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699   Dim 6 Juin - 16:43

Bienvenu Mizuri, Ylivia, Izumi, Koals, Mattew et bien d'autres ^^ J'ai reconnu la perso assez rapidement XD Par contre l'histoire de lycanthropie je sais pas si ça correspond au forum . . .
Contente d'enfin te voir sur ce forum = ) Peut-être à un RP futur . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amentiae
RY699 L'esprit de la folie
avatar

Attaques et techniques : Combat à l'arme blanche
Messages : 5
Date d'inscription : 05/06/2010
Monde principal : Naphedium
Armes : Amentiae Tellum
Pouvoir : Lupi Libertas

Code informatique
Objectifs: Devenir virtuelle pour toujours
Déviance: Bi
Rôle / travail:

MessageSujet: Re: {Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699   Dim 6 Juin - 19:00

j'ai oublié de l'enlever --' Merci de me l'avoir fait remarquer

Et c'était obligé que je m'inscrive, j'adore ce genre d'histoires xD

Je compte faire un forum pokémon aussi, tu viendras ? =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquilina
ZI089 Mi-figue, mi-raisin
avatar

Attaques et techniques : Bouffée de chaleur ! et Phénix !
Messages : 26
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 25
Monde principal : Naphedium
Armes : Cards ! (ses gants, en fait)
Pouvoir : Runes !

Code informatique
Objectifs: S'approprier la zone de feu, protéger Aprhentorna des autres pirates
Déviance: Bi
Rôle / travail: Combat à distance

MessageSujet: Re: {Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699   Dim 6 Juin - 21:02

Je crois bien qu'on trouve nos images au même endroit xD

Bon, j'attend ta description virtuelle et je te valide ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arphentorna.kanak.fr/
Lillith
MB002 Génie de l'informatique
avatar

Attaques et techniques : Techniques de combat
Messages : 15
Date d'inscription : 02/04/2010
Monde principal : Naphedium
Armes : CLaymore
Pouvoir : No Virus Land

Code informatique
Objectifs: Protéger Arphentorna
Déviance: Hétéro
Rôle / travail:

MessageSujet: Re: {Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699   Lun 7 Juin - 15:00

Oué pokemon, tu nous en avais pas encore fais un comme ça, fallait s'en douter ^^ D'ailleurs je joue à platine et j'ai toujours pas finit alors qu'une amie en presque fait le tour en 4-5 week-end de jeu (une interne bien geek avec qui je m'entends très bien, une voleuse de nom aussi : un Chacha de plus n_n)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquilina
ZI089 Mi-figue, mi-raisin
avatar

Attaques et techniques : Bouffée de chaleur ! et Phénix !
Messages : 26
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 25
Monde principal : Naphedium
Armes : Cards ! (ses gants, en fait)
Pouvoir : Runes !

Code informatique
Objectifs: S'approprier la zone de feu, protéger Aprhentorna des autres pirates
Déviance: Bi
Rôle / travail: Combat à distance

MessageSujet: Re: {Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699   Ven 11 Juin - 21:08

BOn je vois que tu as fini =D

J'adore ta perso je dois dire, strange à souhait oO. Sinon.. Amentiae ça veut dire "de la folie ?"... Sympa comme prénom xD

Son code d'identification est RY699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arphentorna.kanak.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699   

Revenir en haut Aller en bas
 
{Fichier Membre 03} Amentiae Mens, l'esprit de la folie RY699
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Folie, nf, Dérangement de l’esprit, accès de folie." ω Istvan
» fichier suspect
» Édition du fichier
» •• IN NOMINE MENS •• « Les Anges.. Les Démons.. Et Nous ! »
» Problème de fichier igxprd32....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arphentorna - Monde virtuel :: Présentations :: Présentations Naphediums :: Validées-
Sauter vers: